Comment se couvrir et rester au chaud pour l’hiver

 

La façon la plus efficace de rester au chaud durant l’hiver est d’appliquer le principe des multicouches. Grâce à une série d’épaisseurs, vous pouvez rester au chaud quoi que vous fassiez, que ce soit pour retrouver des amis autour d’un feu de camp, skier hors-piste ou vous balader dans la campagne. Nous vous expliquerons dans ce guide comment se couvrir de manière efficace et ce à quoi il faut penser au moment de choisir chaque couche.  

 

Qu’est-ce que le principe des multicouches ?

Le principe des multicouches consiste à élaborer votre tenue avec plusieurs épaisseurs afin d’être flexible au maximum et d’optimiser la protection. Vous pouvez rajouter une épaisseur quand vous vous reposez ou quand la température baisse, tout comme vous pouvez enlever une couche si vous êtes actif ou que la température monte.

Le principe de base est le suivant : 

  • Les sous-vêtements : la première couche à même la peau, conçue pour conserver la chaleur corporelle et évacuer la transpiration

  • La couche du milieu ou intermédiaire : elle permet également de garder la chaleur et d’évacuer la transpiration tout en étant aérée

  • La couche extérieure sert à vous protéger des éléments extérieurs, c’est pour cette raison qu’elle doit être imperméable et coupe-vent, tout en étant respirable. S’il fait vraiment froid, optez pour une couche avec une isolation supplémentaire. 

Pour optimiser chaque épaisseur, vous devez prendre en compte le matériau de chaque vêtement et comment les assembler. Par exemple, une couche extérieure très épaisse entravera complètement la respirabilité d’une couche intermédiaire technique. Un sous-vêtement en coton, comme un t-shirt, absorbera l’humidité et vous refroidira au bout d’un certain temps, même si vous portez une couche intermédiaire conçue pour évacuer la transpiration. 

Si vous n’êtes toujours pas sûr de vous, découvrez comment choisir un sous-vêtement.

 

 

En quoi doit être fait un sous-vêtement ? 

Vous avez deux choix : un tissu synthétique ou un tissu naturel. Le matériau naturel le plus courant est la laine, et plus précisément, la laine mérinos. Cette fibre très fine retient la chaleur et évacue la transpiration. Elle est d’autre part anti-odeurs, respirante et isolante, même mouillée. 

Cependant, elle est assez fragile et doit souvent être tissée avec des tissus synthétiques pour être plus résistante. 

L’option la plus abordable est un sous-vêtement synthétique, généralement en polyester ou en nylon : ce dernier étant plus solide que le polyester mais est également plus cher. Tous deux évacuent la transpiration et captent la chaleur corporelle, mais ont tendance à devenir un peu collants au fil du temps. Les vêtements synthétiques plus onéreux seront également respirants et sèchent rapidement. 

Que vous optiez pour du synthétique ou du tissu naturel, choisissez toujours un vêtement seyant, cela vous permettra de maintenir votre température corporelle de manière efficace. 

 

 

Est-ce que les vestes en polaire sont adaptées à l’hiver ?

La plupart des sous-vêtements intermédiaires sont fabriqués dans des tissus synthétiques, bien que certains soient en laine. Cette couche doit remplir plusieurs fonctions : elle doit évacuer la chaleur, vous garder au chaud et sec, être respirante et vous protéger contre les pluies fines car lorsque vous êtes en extérieur par temps clément, elle vous servira de couche extérieure. 

Les vestes en polaire sont parfaites en tant que couches intermédiaires. Fabriquée en polyester, la polaire peut avoir différents poids et tissages mais elle reste avant tout la solution idéale pour garder la chaleur et évacuer la transpiration. Les polaires Hardface sont généralement les plus fines et les plus résistantes. Elles sont aussi résistantes à l’eau et peuvent se porter comme une veste par beau temps. Les micro-polaires sont fines et pliables mais sont conçues pour être portées comme une épaisseur supplémentaire et n’apportent pas de protection supplémentaire contre les intempéries. Les polaires moelleuses sont généralement plus lourdes et plus épaisses et ne sont pas vraiment adaptées si vous voulez être libre de vos mouvements lors d’une expédition. 

Certaines vestes polaires sont dotées de technologies supplémentaires pour résister au vent, mais si vous cherchez juste une couche intermédiaire à porter seule, une veste soft-shell peut être une meilleure option.

 

Est-ce que les vestes soft-shell sont adaptées à l’hiver ?

Au printemps et en automne, les couches intermédiaires en polaire sont le choix idéal. Elles offrent une mince isolation, sont fines et très légères. Mais durant l’hiver, vous aurez probablement besoin d’une protection supplémentaire, d’où la veste soft-shell.

Les vestes soft-shell ou molletonnées combinent les technologies et fonctionnalités d’une couche rigide et d’une épaisseur intermédiaire en polaire pour vous fournir un vêtement polyvalent. Bien qu’elles ne soient pas imperméables, beaucoup d’entre elles sont coupe-vent. Elles ont généralement une surprotection résistante à l’eau au niveau des épaules ou un revêtement résistant à l’eau directement sur le tissu. Elles sont conçues pour être portées quand vous êtes actifs et sont donc respirantes, anti-humidité et à séchage rapide. Elles sont également dotées d’une isolation légère, souvent fabriquée dans des matériaux synthétiques, là où vous en avez le plus besoin, que ce soit sur toute la veste ou au niveau de la poitrine. Elles sont donc incroyablement polyvalentes et toujours un bon choix d’investissement. Par temps sec et doux, vous pouvez même les porter comme veste d’extérieur. 

 

 

Est-ce que les vestes de pluie sont adaptées à l’hiver ?

La dernière couche est fabriquée dans un matériau rigide à la fois imperméable, coupe-vent et respirant. C’est le vêtement à porter par mauvais temps ou si vous faites une pause. Les toutes nouvelles vestes de pluie The North Face sont fabriquées avec le tissu FUTURELIGHT™ qui offre une incroyable protection imperméable tout en étant respirante. 

Pour l’hiver, nous vous conseillons de choisir une veste isolante et molletonnée pour vous protéger de la pluie tout en restant au chaud. L’isolation légère s’adapte à la plupart des activités et si vous vivez dans un pays froid et humide comme le Royaume-Uni, une isolation synthétique conviendra parfaitement car elle conserve son pouvoir isolant même dans des conditions humides.

Cependant, si vous préférez une protection ultra compressible et non encombrante, le duvet naturel est la meilleure option. Son ratio chaleur/poids est supérieur aux matériaux synthétiques mais c’est également un peu plus cher. De plus, le duvet a tendance à se tasser et ainsi perdre de son pouvoir isolant quand il est humide.